3 questions à Dominique du Paty

Dominique Du Paty est fondatrice du cabinet conseil Handiréseau

Pourquoi travailler sur la thématique de l’entrepreneuriat des personnes en situation de handicap ?

La loi du 11 février 2005 apporte une mesure fondamentale aux personnes en situation de handicap : l’emploi. Mais la loi fait la part belle au salariat. Nulle remarque sur la possibilité de se lancer dans la création d’entreprise ; n’en serions-nous pas capables ? Serions-nous tenus éloignés de cette extraordinaire aventure que peut être la création de son propre emploi ? Je suis, pour ma part, persuadée que l’entrepreneuriat doit être une solution alternative durable ou ponctuelle au salariat des personnes en situation de handicap.

> Parce que la loi Macron de janvier 2016 a donné l’opportunité aux travailleurs indépendants et aux dirigeants en situation de handicap de rejoindre l’obligation d’emploi de la loi handicap.

> Parce que l’entrepreneuriat est peu promu auprès des personnes en situation de handicap qui pensent que ce n’est pas pour elles.

>Parce que la solution d’un travail indépendant ou la reprise d’une entreprise peut être un réel challenge pour un travailleur en situation de handicap.

> Et parce que la résilience est un moteur majeur de l’entrepreneuriat et que cette qualité est bien souvent l’apanage des personnes en situation de handicap.

Vous travaillez notamment avec le CCAH sur ce sujet, pouvez-vous nous parler de ce partenariat ?

Handiréseau s’est fait une réputation de débroussailleur dans le secteur du handicap ; nous aimons travailler sur les thèmes laissés de côté. Notre équipe est très inspirée par le « modèle » que représentent les entrepreneurs en situation de handicap, et c’est bien naturellement que nous avons choisi de les mettre en avant. Le CCAH porte les mêmes ambitions, à savoir développer les interactions entre les grands sujets phare de demain et les personnes en situation de handicap, afin de leur permettre de trouver une place « naturelle » dans notre société. Quand mon associée et moi-même avions rencontré le CCAH il y a deux ans, je savais que le prochain projet que nous porterions serait réalisé en commun, car nos valeurs et notre manière de travailler sont très proches de celles du CCAH.

Pour cette étude autour de l’opportunité que représente l’entrepreneuriat pour les personnes en situation de handicap, Handiréseau et le CCAH ont mis en commun leurs réseaux et leur connaissance du monde du handicap. L’équipe d’Handiréseau a interrogé de jeunes créateurs d’entreprises, comme des entrepreneurs aguerris, ou des personnes en reconversion, tous porteurs d’un handicap. Elle a rencontré les décideurs de différentes régions, ainsi que des réseaux d’accompagnateurs de porteurs de projets, mais également des organismes financiers et bancaires. Enfin, elle a sollicité les institutions et les associations de l’emploi et du handicap.

En quoi l’entrepreneuriat est un enjeu pour favoriser l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap ?

Les entrepreneurs en situation de handicap n’ont pas attendu la loi Macron de 2016 pour entreprendre. Cet enjeu concerne tous les « actifs ». Notre système est resté longtemps défaillant pour aider à la création d’entreprises. Mais l’entrepreneuriat a toujours été un moyen de reprendre en main sa vie professionnelle ou de remédier à une situation de chômage

De fait, le salariat est un mode de travail très récent, qui n’existe que depuis l’ère industrielle. Cependant, il n’est pas question pour nous de faire l’apologie de l’entrepreneuriat à tout crin. Notre idée est de poser un constat sur la situation de l’entrepreneuriat, et de permettre aux personnes en situation de handicap de s’exprimer sur leurs expériences d’entrepreneurs. Nous avons ensuite souhaité identifier les freins et les leviers, associés à ce mode de travail, afin d’en donner l’accès aux personnes en situation de handicap qui n’oseraient pas s’y essayer. D’autant que l’entrepreneuriat peut être un formidable tremplin vers le salariat : de nombreuses personnes en situation de handicap ont été recrutées à la suite d’une prestation réalisée pour un client.

Nous vous invitons à venir découvrir en avant-première le 25 septembre, l’état des lieux de l’entrepreneuriat des personnes en situation de handicap, un sujet méconnu et peu documenté jusqu’à aujourd’hui.

Vous y découvrirez également les 10 mesures phares à mettre en place pour promouvoir ce nouveau mode de travail auprès de nos concitoyens en situation de handicap.

 

Lire l’article sur le site du ccah.fr